Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Des mamouths en Sibérie

Les scientifiques ont découvert une concentration record d'ossements de mammouths dans la région de Novossibirsk. Les restes d'au moins huit mammouths, aussi bien d'adultes que de jeunes spécimens, ont été découverts à Voltchia Griva, dans la région russe de Novossibirsk, déjà connue pour abriter un cimetière de mammouths, ont annoncé les médias. Les restes d’un mammouth expliquent le peuplement de l’Arctique Mis au jour par des chercheurs de Tomsk, les ossements reposent à 2,1 mètres de profondeur sous des couches d'argile et de sable. Ces conditions ont permis aux carcasses de garder un bon état de conservation. Selon les scientifiques, les mammouths retrouvés sont significativement plus grands que leurs confrères « plus jeunes sur le plan géologique ». « Le plus grand fragment est long de 1,15 mètre. Il aurait appartenu à un mâle de 40 ou 50 ans qui pesait entre 5 et 6 tonnes et était haut d'au moins 3 mètres », a annoncé Sergueï Lechtchinski, chef du laboratoire des écosystèmes du cénozoïque et du mésozoïque de l'Université de Tomsk. ?La concentration d'ossements à Voltchia Griva s'élève à 100 trouvailles au mètre carré de sol avec une épaisseur moyenne de sédiments de 1,50 m. C'est la plus forte concentration d'ossements et de dents d'animaux en Russie. Une momie de chiot préhistorique, trésor paléontologique découvert en Iakoutie Le cimetière géant de mammouths de Voltchia Griva est connu depuis 60 ans. Les premières découvertes y ont été faites en 1957. Il abrite les restes d'au moins 55 mammouths. En 2015, plus de 600 fragments d'ossements et des dents ont été découverts à Voltchia Griva. Selon les médias, les chercheurs n'ont étudié que 3% de la superficie du cimetière. Selon l'Université de Tomsk, les restes de centaines voire de milliers de spécimens pourraient se trouver dans le sol. En 2013, des ossements d'une femelle de mammouth sur les îles Liakhov, en Iakoutie. L'animal serait mort à l'âge de 50 ou 60 ans, d'après l'état de ses dents. Le froid a permis à la carcasse de bien se conserver. Les paléontologues ont même constaté la couleur rouge du tissu mou, caractéristique de la "chair fraîche". Les scientifiques estiment que les mammouths dont les restes se trouvent dans les couches les plus profondes du cimetière sont arrivés dans cette région plusieurs milliers d'années avant les animaux dont les ossements ont été découverts depuis les années 1960.

Les commentaires sont fermés.